Pensée

“Au fil des années, j’ai donné mon opinion sur plusieurs sujets d’intérêt public lorsqu’il me semblait qu’ils étaient si pernicieux que je me serais senti coupable de complicité si j’avais gardé le silence.” Albert Einstein

mardi 31 mars 2015

Visite de l'Hôtel de Glace 2015


Voici quelques images de notre visite dans ce temple de l'art de la neige et de la glace au Québec, décoré par les 'sculpteurs de l'éphémère'.



Vue de l'arrière de l'hôtel.

Fermé le 22 mars dernier, il tenait toujours debout le 29, lorsque nous avons pris ces images, à gauche et ci-dessous.

Quelques jours auparavant, nous y avons vu des employés rassemblés à discuter.

Probablement s'affairent-ils à retirer tout ce qui est réutilisable avant la démolition prochaine.
Les structures des lits empilés non loin.



dimanche 15 mars 2015

Fonctions des orgasmes: les autoroutes de la transcendance, par Michel Odent

Michel Odent - portrait
par © Xavier Caré
Voici l'introduction de la présentation de Michel Odent au Sommet de la Sexualité de vie, la semaine dernière, où il se présente comme il m'a répondu à Montréal en octobre dernier lors du congrès Écologie de l'enfance, en partageant son intérêt de très longue date pour l'être humain. 
Il m'avait alors dit que vu son grand intérêt, la façon la plus facile de l'aborder à l'époque (Michel a 84 ans) était de faire médecine. Ce qu'il a fait. De la chirurgie à la maternité de Pithiviers pour des césariennes, il s'est questionné, a observé, et continue toujours d'étudier et de partager ses découvertes et celles d'autres chercheurs sur la Banque de données de recherches en santé primale qu'il a créée.


extrait :
« On me présente souvent comme quelqu'un qui s'intéresse avant tout à la naissance.
Je me présente plutôt comme un étudiant interdisciplinaire en nature humaine. [...]
On ne peut pas s'intéresser à la nature humaine sans s'intéresser à la façon de naître. C'est un aspect important de la nature humaine, c'est sans doute la phase de la vie moderne qu'on a le plus bouleversée récemment, c'est une période critique dans le développement individuel. Donc, quand on s'intéresse à la nature humain, on est obligé d'attribuer une grande importance à ce qui se passe au moment de la naissance. Mais, ceci dit, ça n'est pas mon intérêt primordial, ça fait partie de mon intérêt pour l'être humain en général.»

lundi 2 mars 2015

Le monde virtuel, un outil extraordinaire !

« Le monde virtuel ? 
C'est un outil extraordinaire !
Il rend la connaissance populaire. 
Symphony of the Goddesses
Place des Arts, 2012
Ce qu'il faut savoir c'est que de nos jours, on a une tendance à condamner le monde virtuel. À dire : '' oh ! il ne faut surtout pas laisser les enfants utiliser les jeux et le monde informatique ! ''
Déjà, il faut se souvenir d'une chose : les enfants regardent le monde autour d'eux et ils veulent appartenir au monde. 
Qu'est-ce qu'ils voient dans le monde ?

Ils voient les adultes qui utilisent tout le temps toutes les machines : les ordinateurs, les tablettes, les smartphones... 

Si on dit à un enfant '' toi, tu ne dois pas '', on lui donne l'impression qu'on l'exclut du groupe de ceux qui peuvent. Et on sait ce que ça produit. Quand on condamne le monde virtuel, on se trompe de victime. Ce n'est pas le monde virtuel qui est dangereux.



travail du métal : Link's sword

Regardons le monde d'un enfant.
À l'école, pour plein de raisons, il n'est pas un héros : parce qu'il reçoit de mauvaises notes, parce que les copains ne sont pas gentils, parce qu'il est critiqué publiquement, parce que c'est impossible de se sentir un héros quand on te dit tout le temps : '' tu n'en es pas encore un mais si tu te donnes du mal, si tu fais ce qu'on te demande, tu pourras le devenir. '' Dans le monde de l'école où l'enfant passe la moitié de sa vie, il lui est impossible d'être un héros.

Décor : Kokiri's forest (Zelda OOT)
Alors, il rentre à la maison, et à la maison non plus il ne peut pas être un héros. Parce que les parents lui disent '' mais qu'est-ce que c'est que ces notes ? '', '' Qu'as-tu fait ? '' ou alors ils vont lui dire : '' tu n'es pas encore parfait parce que tu pleures la nuit ''. Tous ces petits détails, tous ces petits détails depuis le tout début donnent à l'enfant l'impression qu'il n'est pas un héros.
Dans les deux moitiés où il passe sa vie, à l'école et à la maison, l'enfant n'est pas un héros. Dans quel monde peut-il être très vite et très facilement un héros ? Dans le monde virtuel.

Nintendo Mag
Dans le monde virtuel, c'est facile d'obtenir de l'admiration. L'ordinateur ne te juge pas. Et dans le monde virtuel, c'est très facile de devenir un héros. Alors, je comprends que l'enfant ait envie de rester dans le monde virtuel. Sous cet éclairage nouveau, on voit que ce n'est pas le monde virtuel qui est dangereux. Les mondes dangereux sont les deux autres. Et notre travail, notre chantier, devrait être de rendre ces deux mondes tellement appétissants. Si nous sommes capables de créer un monde dans lequel l'enfant peut se sentir un héros, alors le monde virtuel sera ce qu'il est : un outil extraordinaire. » ~André Stern  
Extraits d'une interview par Beatriz Martinez 19 février 2015
Photos : J'OSE la vie ! - Moments de vie et d'apprentissage libre et autonome autour des jeux de la série Zelda. - Tous droits réservés