samedi 22 avril 2017

Une nouvelle épopée ! - An epic journey!

En marchant sous la pluie, on reparle de notre voyage terminé hier.
Toute une aventure ! Un mois. De soleil, de pluie, de neige, de froid, de vent, de plein-air et de camping aussi. Un mois à dormir peu et manger ce qu'on trouve. Un mois de plaisir partagé aussi. Cet endroit dont on avait beaucoup entendu parler, on allait enfin le découvrir. Un nouveau défi pour nous. Une certaine préparation, quelques difficultés, la peur aussi parfois, et toute la joie de la beauté du monde.

Il me demande mes impressions. Ce que j'ai le plus aimé ?

Cuisiner ! Je sais, c'est bizarre, mais c'est le plus amusant, non ? J'aime cueillir des légumes, des champignons, des herbes, des fruits. Mieux, les manger directement de l'arbre. Boire un jus qui me rafraîchisse ou me donne de l'énergie.

Comme partout ailleurs, les aliments ont chacun leur spécificités. Quand il fait frais, on se cuisine un petit plat qui réchauffe le cœur. À un autre moment, on choisit un truc qui nous revigore ou nous remplit d'énergie.
On peut facilement manger cru presque partout sur la route. Mais ce qui est intéressant aussi, c'est de s'arrêter un jour ou deux pour visiter la région, rencontrer les villageois, les écouter raconter leur histoire. Les aider aussi, s'ils le souhaitent. Et là, on peut faire ce que j'aime: cuisiner ! Cuisiner avec créativité, imaginer ce que donnera tel aliment avec tel autre. Puis, on partage le repas, et on loue une chambre chez l'habitant ou dans un petit inn local.

Sinon, entre les villages, et de préférence à l'abri des bêtes sauvages - ou des bandits sait-on jamais ? - on peut toujours s'arrêter un moment ou une nuit sur un site de campement en plein-air après avoir demandé la permission... ou pas. On y trouve d'habitude au moins une casserole et un espace pour faire un feu. Il peut arriver que l'on doive chercher du bois pour l'allumer mais généralement il y a ce qu'il faut. Et encore là, on se prépare de bons petits plats : champignons aux herbes, riz au curry, ou on mijote des restes. Une fois, on s'est même fait une tarte aux petits fruits de saison. :-)

Et à part ça, qu'as-tu apprécié, poursuit-il ? 

Et bien, se balader, ouvrir grand les yeux, courir pour se dégourdir les jambes ou nager un peu quand on a envie.
Et escalader, ça, y'en avait pour les pros, hein ! Moi, ça me fait un peu peur, j'avoue. Partout, des lieux splendides, tous plus beaux les uns que les autres. Les rivières, les cascades, la campagne fleurie, les hautes montagnes, le désert aussi, ou le volcan au loin. Comme toujours, je n'avais qu'une envie : faire de la photo. Heureusement, on avait notre appareil.

Oui, c'est vrai, tous ces endroits étaient magnifiques. Et puis ?

L'aventure ! Et la rencontre. J'aime apprendre l'Histoire des gens, leurs mœurs. On nous a raconté toutes sortes de choses. Des histoires de familles, des histoires d'amour, et d'autres plutôt tristes ou franchement dépaysantes. Comme cette histoire d'une tribu de femmes qui ne laisseraient pas entrer les hommes dans leurs murs... Des gens nous ont montré leurs projets ou leurs avancées technologiques. Il paraît que certaines technologies leur viendraient d'anciens peuples. 

Et comme toujours dans la vie, on développe toutes sortes de compétences au quotidien. Et des amitiés.  De temps en temps, si on prend un moment pour être à l'écoute et proposer notre aide aux habitants, ils partagent généreusement leur savoir, et leur repas. Certains s'engagent à nous apporter leur soutien aussi, si on devait en avoir besoin à un moment ou à un autre. Tu te rappelles, cet homme qui avait si mal au dos ? Le pauvre. Il attendait son petit-fils parti chercher son remède et qui n'était toujours pas rentré. On avait le temps, il faisait beau, alors on est allés à sa rencontre. Il était dans la montagne. On l'a un peu aidé à se sortir d'un mauvais pas et son grand-père, ravi de le retrouver, s'est montré reconnaissant. Charmante famille !

Avant le départ, on nous avait informés de la présence de quelques sanctuaires, ici et là, dans le pays. Parfois nichés au fond d'une vallée, d'autres fois surplombant le paysage. On en a même vu un au loin, un jour de brouillard. C'était beau ! On en a visité quelques-uns mais pas tous, on n'aurait pas eu assez d'un mois. On nous avait dit qu'on pouvait y recevoir une sorte d'« état de grâce » lors d'un cheminement intérieur, ou la réponse à un questionnement. Ça nous a semblé amusant, mais parfois, il faut le dire, un peu étrange aussi... Une fois, on est tombés sur un genre de troubadour souriant. L'air qu'il jouait m'est resté dans la tête pendant des jours !
 
Je réalisais, peut-être pour la première fois, que nos apprentissages étaient rapidement utiles, voire essentiels, et que, partout où on passait, tous ces échanges créaient une véritable complicité entre nous tous, peu importe nos origines et nos passés respectifs. J'avais l'impression de prendre part à quelque chose de plus important, de plus grand que la somme de nos existences à chacun. Quelque chose de vrai.

Après près d'un mois de rencontres et de découvertes, alors que notre périple tirait à sa fin, il y a eu ce petit moment de découragement quand on s'est retrouvés dans une situation assez difficile. Quand on se sent perdre tout ce qu'il nous reste de force ou de courage malgré tout notre bagage - vêtements pour toutes les circonstances ou presque, nourriture, outils, etc. - il ne reste parfois que l'espoir de ce soutien promis par nos nouveaux amis. Et il est venu ! Ouf ! Juste le fait de les voir se pointer le bout du nez, on s'est sentis tout de suite mieux. Après avoir avalé une bouteille de jus frais et un plat préparé exprès, nos forces - et notre confiance - sont revenus.

Au final, on a réalisé que seul, on n'est peut-être pas grand chose, mais ensemble*, on peut tout. 

Ces gens-là, ils avaient vraiment besoin d'un héros. 
Et heureusement pour eux... tu étais là.  
Merci mon fils ! 

image : J'OSE la vie ! (journaljose.blogspot.com)
BOTW - Goddess statue inside the Great Deku Tree
Hier, donc, on est retournés à notre quotidien avec un nouveau bagage. Encore plus de bons moments passé ensemble, de réflexion commune, de partage de nos idées de stratégie. Et des recettes ! :-D
 
*À 300, y'en a qui font de bien belles choses en tout cas. :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)